-2147467259: Unrecognized input signature. RIAQ - Réseau d'information des aînés du Québec
RIAQ | Réseau d'information des aînés du Québec
Diminuer la policeAgrandir la police





Inscrivez-vous en cliquant ICI .



 DÉCALAGE HORAIRE !

Cliquez ICI pour avoir
«l'heure juste»
partout sur la planète.

Nous écrire par courriel

leriaq@gmail.com

Partenaires du RIAQ 



Information de base sur ce logiciel gratuit qui permet
de voir l'écran d'une animatrice ou d'un animateur. 
Cliquez ICI.
Pour vous brancher immédiatement,
cliquez ICI.


Cliquez ICI.


Services gouvernementaux du fédéral

Portail pour les aînés
Services gouvernementaux du provincial


Portail pour les aînés


 
RIAQ

Pour nous rejoindre:

514-448-0342 ou

1-866-592-9408 sans frais

Courriel: leriaq@gmail.com
Améliorer votre français
Archives du RIAQ
Arts et lettres
Avantages à devenir "MEMBRE du RIAQ"
C'est quoi le RIAQ
Devenez partenaire du RIAQ
Francophonie mondiale
Groupes de discussion
Nécrologie du RIAQ
Oeuvres des membres
Paiements
Services aux membres du RIAQ
 MENU
Accueil
Aide
Arnaques des aînés
Astronomie
Automobiles - progrès
Banque de liens
Bénévolat pour les aînés
Bizarreries
Blog de...
Blogs et sites personnels
Charte du RIAQ
Création de site web avec le RIAQ
Demande de dépannage
Grands-parents
Inscription au RIAQ
Jeux
Librairie gratuite
L'Univers Digital pour Tous (FRANCE)
Mini-conférences «Qui sommes-nous, nous les humains ?» par Pierre Potvin
Nos objectifs
Rabais pour les aînés
Réflexion du dimanche par Richard Ratelle
Réflexion du samedi par Richard Ratelle
Rire aux larmes
Santé
Seniors en FRANCE
Terre des SÉNIORS (France)
Travail possible pour les aînés
Un peu de tout - 1
Un peu de tout - 2
Vivre 100 ans et plus... en forme!
Voyages
 Sites suggérés par le RIAQ
DIRA-LAVAL
Gastronomie avec Rollande Desbois
Rendez-Vous des Aîné(e)s (Laval)
Retraités flyés
 
Mozart par Claire Landry

Vous aimez Mozart ? Alors lisez la suite...
Mozart, ta musique m’enveloppe
Elle me prend, me caresse et me porte
Dans un rêve infini
Plein de tendresse et de poésie.

Quelquefois, ta musique se trahit
Par une longue plainte qui jaillit
D’un cœur déchiré d’une douleur immense
D’un cœur qui a besoin qu’on le soigne, qu’on le panse.
Et puis, tout à coup, le ciel s’éclaircit
Il arrive un grand soleil qui éblouit;
Alors ton piano égrène toute une gamme
De notes cristalline comme une voix de femme.
Il y a de la joie dans ce que tu racontes,
Tu te dis heureux et tu n’as pas honte
De lancer des accords qui font vibrer les cœurs
En leur annonçant un très grand bonheur.
Ta musique est d’une pureté exquise
Parce qu’elle vient d’un cœur si clair;
C’est ton âme qu’on immortalise
Quand tu es acclamé dans l’univers.
Ta sincérité touche tous ceux qui t’écoutent,
Tu es si vrai que partout l’on te goûte;
Oui, tu trouveras toujours des admirateurs,
Des gens qui comprendront les secrets de ton cœur

Parfois, ta musique devient si tendre
Qu’on voudrait toujours rester là à l’entendre;
Elle se rappelle un ancien amour
Et pleure en pensant aux beaux jours.
J’aime surtout tes mélodies plaintives
Où chaque note semble une perle craintive
Au bord d’une paupière
Qui se ferme dans une prière.
Quand tu souffrais, Mozart,
Ton piano devenait un objet d’art
Qui exprimait si bien ce que son grand maître
Voulait murmurer à la terre entière.
Mais si tu étais heureux, alors quelle fête,
Les notes sautaient, gambadaient, perdaient la tête;
Et tout cela faisait un si charmant concert
Que tes gais morceaux sont aimés de l’univers.

Quand tu te sentais dolent et rêveur,
Tu t’assoyais pendant de longues heures
Devant ton clavecin, et tu composais
Des pièces dont je ne me fatigue jamais.
Tu resteras toujours l’immortel musicien
Qui repose l’âme et nous fait tant de bien.
Tu resteras toujours le bon Génie,
Qui fait oublier les peines et les soucis;
Toi qui nous transportes dans un autre monde,
Un monde merveilleux plein de joies si profondes.

L’on célèbre le deux centième anniversaire
Du jour où tu vis la lumière,
Tu vois
L’on pense encore à toi.
O grand Mozart,
Tant que tes pièces seront jouées avec art,
Tu resteras fidèle à notre mémoire;
À ta source pleine d’harmonie nous irons boire,
Car ta musique sera toujours sur cette terre,
Un refuge qui nous éclairera de sa lumière.

Claire Landry