-2147467259: Unrecognized input signature. RIAQ - Réseau d'information des aînés du Québec
RIAQ | Réseau d'information des aînés du Québec
Diminuer la policeAgrandir la police





Nous écrire par courriel

riaqsecretariat@gmail.com

Partenaires du RIAQ 



Information de base sur ce logiciel gratuit qui permet
de voir l'écran d'une animatrice ou d'un animateur. 
Cliquez ICI.


Services gouvernementaux du fédéral

Portail pour les aînés
Services gouvernementaux du provincial


Portail pour les aînés


 
RIAQ

Pour nous rejoindre:

514-448-0342 ou

1-866-592-9408 sans frais

Courriel: riaqsecretariat@gmail.com
Archives du RIAQ
Arts et lettres
Avantages à devenir "MEMBRE du RIAQ"
C'est quoi le RIAQ???
Devenez partenaire du RIAQ
Groupes de discussion
Nécrologie du RIAQ
Oeuvres des membres
Paiements
Services aux membres du RIAQ
 MENU
Accueil
Arnaques des aînés
Banque de liens
Bénévolat pour les aînés
Bizarreries
Blog de...
Blogs et sites personnels
Charte du RIAQ
Création de site web avec le RIAQ
Inscription au RIAQ
Jeux
Mini-conférences
Nos objectifs
Rabais pour les aînés
Réflexion du dimanche par Richard Ratelle
Réflexion du samedi par Richard Ratelle
Rire aux larmes
Travail possible pour les aînés
Un peu de tout...
 Sites hébergés par le RIAQ
CLAVA Comité lavallois en abus et violence envers les aînés
DIRA-LAVAL
Gastronomie avec Rollande Desbois
Rendez-Vous des Aîné(e)s (Laval)
Retraités flyés
 
Accueil>>Grands-parents réels et virtuels

Comment vous y prenez-vous pour donner de l’affection à vos grands-parents ?

 

À 14 ans, je me sens gêné de dire:  

«Je t’aime.»  à mes grands-parents.

C’est plus facile quand on est petit. 

Le débat avec quelques élèves de 5° du Collège français Calmette est lancé. Ils s’expriment sans retenue et avec volubilité. Ils disent que les circonstances ne sont pas toujours favorables pour qu’ils aient envie de témoigner de l’affection à leurs grands-parents

 « Les miens , ils passent leur temps à s’engueuler, ils se bouffent le nez à tout bout de champ pour des broutilles, alors vous comprenez bien que dans ces conditions …. »

« Moi ... ma grand-mère, quand elle me voit, avant même de me dire bonjour, elle me balance une vanne sur ma coiffure, sur mes vêtements …. ou bien elle me reproche de ne pas venir plus souvent.. tiens un revenant. ! Alors je vous fais pas un dessin…j’ai pas tellement envie de lui dire quelque chose de gentil.» 

« Moi je ne supporte pas qu’elle m’embrasse après avoir embrassé son chien , plein de bave, sur la truffe. Je trouve ça dégueulasse.. Elle préfère son chien à son petit-fils c’est sûr. En tout cas elle lui témoigne plus d’affection qu’à nous, ses petits-enfants »

 Le constat est sévère…

Vous voulez que vos petits-enfants vous témoignent de l’affection ?

Dans son dernier ouvrage «  Mon dernier cheveu noir » Jean-Louis Fournier donne aux seniors quelques conseils de bon sens, un quarté gagnant.

  • Evitez de vous plaindre
  • Restez curieux de tout
  • Ayez le sourire aux lèvres
  • Ne devenez pas sentencieux

 Un dernier témoignage recueilli ce jour là afin de terminer sur une note moins pessimiste.

 « Nous on aime bien recevoir Granny à la maison. Elle vient deux à trois fois par an passer une semaine avec nous. Et on lui fait la fête. Sur le quai de la gare , à son arrivée des grands signes de loin, on lui glisse des petits mots gentils dans les poches de son manteau dès qu’elle a le dos tourné.

On fait tout pour qu’elle se sente à l’aise, on lui prépare sa bière vers midi elle aime ça.. nous pas et je vous dis pas quand elle nous quitte on est tout triste et ma petite sœur se met à pleurer dans les bras de sa grand-mère qui pleure elle aussi.

Pourtant faut pas croire, elle nous passe pas grand chose Granny, elle nous engueule aussi mais bof ! »

Des petits-enfants câlins, aimants, pleins d’attentions pour leurs grands- parents cela existe j’en ai rencontrés mais cela demande de notre part un peu de vigilance. Rien n’est jamais acquis…

 Pas la même chose avec tout le monde.

 Ça va mieux avec les enfants de Sylvie

Dès qu’ils me voient descendre du train ce sont de grands signes, des embrassades, des on est content de te voir Granny , chez eux je me sens à l'aise, je me sens attendue si ça va pas je les engueule et ça ne pose pas de problème et quand je m’en vais ça pleure et quand est ce que tu reviens Granny

Les enfants de Ludovic je les aime tout autant mais j’ai l’impression que le courant ne passe pas vraiment. Quand je leur téléphone ils répondent oui… non et la conversation tourne court très vite passe moi ta maman et jamais de mouvement vers moi

À quoi j’attribue cela  je me dis que tout dépend de ce qu’ils entendent dire de moi dans leur entourage je ne sais pas moi…mais j’en ai la certitude.

Bien évidemment je suis plus attirée par ceux qui me témoignent de l’affection ; c’est normal ceux qui prétendent le contraire ne disent pas la vérité ou ne veulent pas la voir se voiler la face.