-2147467259: Unrecognized input signature. RIAQ - Réseau d'information des aînés du Québec
RIAQ | Réseau d'information des aînés du Québec
Diminuer la policeAgrandir la police






Partenaires du RIAQ 



Avec ce MIKOGO, 
1. Tapez le code de 9 chiffres
donné par l'animateur/trice,
2.
Tapez votre prénom.
3.
Cliquez sur «Rejoindre une session».

Pour installer MIKOGO, cliquez
ICI. 


Services fédéraux

Portail pour les aînés
Services provinciaux


Portail pour les aînés


 
RIAQ

Pour nous rejoindre:

514-448-0342 ou

1-866-592-9408 sans frais

Courriel: riaqsecretariat@gmail.com
Archives du RIAQ
Arts et lettres
Avantages à devenir "MEMBRE du RIAQ"
C'est quoi le RIAQ???
Devenez partenaire du RIAQ
Groupes de discussion
Nécrologie du RIAQ
Oeuvres des membres
Paiements
Partenaires du RIAQ
Services aux membres du RIAQ
 MENU
Accueil
Arnaques des aînés
Banque de liens
Bénévolat pour les aînés
Bizarreries
Blog de...
Charte du RIAQ
Création de site web avec le RIAQ
Formulaire de renouvellement
Inscription au RIAQ
Jeux
Nos objectifs
Rabais pour les aînés
Réflexion du dimanche par Richard Ratelle
Réflexion du samedi par Richard Ratelle
Rire aux larmes
Travail possible pour les aînés
Un peu de tout...
 Sites hébergés par le RIAQ
CLAVA Comité lavallois en abus et violence envers les aînés
DIRA-LAVAL
Gastronomie avec Rollande Desbois
Rendez-Vous des Aîné(e)s (Laval)
Retraités flyés
 
CASCADE

Tu t’appelles pluie

Il pleut sur le peuplier, plik plik

il déplie son parapluie bleu, plak plaf

plein d’application parbleu, plik plaf

parapluie replié fait des flaques plof plouf

 

Tu  t’appelles grêle

Gros glaçons de grêle bloum clak

Pondus par la tempête blak blok

Crissent sous mes grolles crik criss

Coulent au soleil gloup glap

Et font croître ruisseau glou gloup

 

Tu t’appelles neige

Nuages paresseux engrossés de blancheur

Tissent pendant la nuit d’une douceur patiente

Le manteau satiné de neige numismate

Berceau humide et froid des prairies endormies

 

Tu t’appelles nues

Les brouillards ennuyés de l’automne odorant

Remontent la vallée à l’assaut des forêts

Pénètrent le couverts des mélèzes attendris

Pour y faire venir le cèpe et la girolle

 
Tu t’appelles crue

Cascade du matin se trace le chemin

Qui descend bruyamment vers la ville effarée

Chargée de troncs blanchis troupeau désemparé

Fonçant vers le grand Rhône et la calme Camargue

 
Tu t’appelles tempête

Orage ou grain en mer, Houle frappant la roche

Tornade à Nouméa, Ouragan au Texas

Grésil ensoleillé des avrils agités

Burle aux doigts insidieux, Blizzard  sur la banquise

 

Je t’appelle EAU

Liquide placentaire de l’Être en devenir

Vive l’eau, se laver, lessiver et nager,

Ramer dans les torrents, transpirer au sauna

C’est la vie, c’est la vie, tu es….. l’EAU

 

 

Claude Revol octobre 2001