-2147467259: Unrecognized input signature. RIAQ - Réseau d'information des aînés du Québec
RIAQ | Réseau d'information des aînés du Québec
Diminuer la policeAgrandir la police



Nous écrire par courriel

leriaq@gmail.com

Partenaires du RIAQ 



Information de base sur ce logiciel gratuit qui permet
de voir l'écran d'une animatrice ou d'un animateur. 
Cliquez ICI.
Pour vous brancher immédiatement,
cliquez ICI.


Services gouvernementaux du fédéral

Portail pour les aînés
Services gouvernementaux du provincial


Portail pour les aînés


 
RIAQ

Pour nous rejoindre:

514-448-0342 ou

1-866-592-9408 sans frais

Courriel: leriaq@gmail.com
Améliorer votre français
Archives du RIAQ
Arts et lettres
Avantages à devenir "MEMBRE du RIAQ"
C'est quoi le RIAQ???
Devenez partenaire du RIAQ
Groupes de discussion
Nécrologie du RIAQ
Oeuvres des membres
Paiements
Services aux membres du RIAQ
 MENU
Accueil
Arnaques des aînés
Astronomie
Banque de liens
Bénévolat pour les aînés
Bizarreries
Blog de...
Blogs et sites personnels
Charte du RIAQ
Création de site web avec le RIAQ
Inscription au RIAQ
Jeux
Librairie gratuite
Mini-conférences
Nos objectifs
Rabais pour les aînés
Réflexion du dimanche par Richard Ratelle
Réflexion du samedi par Richard Ratelle
Rire aux larmes
Travail possible pour les aînés
Un peu de tout - 1
Un peu de tout - 2
 Sites suggérés par le RIAQ
CLAVA Comité lavallois en abus et violence envers les aînés
DIRA-LAVAL
Gastronomie avec Rollande Desbois
Rendez-Vous des Aîné(e)s (Laval)
Retraités flyés
 
BEAUTE INACCESSIBLE

Morte la princesse était belle

Que n'est-elle restée jolie

         Parce que vivante…

Belle la princesse est morte

            pour moi.

Derrière ses barreaux et ses mâchicoulis

Dans son donjon hautain de pierres dures et froides

Elle aurait pu c'est sûr de son oeil amusé

Voir passer les guerriers défiler les barbares…

 

Par quel caprice enfin! et par quelle ironie

          a-t-elle d'un sourire et la main libertine

Jeté de la poterne la clé d'or ciselée

                    ...A mes pieds!

Moi qui passais par hasard!

 

Ce château cache le chaud cœur que je cherche

 

Laissant là palefroi, armes et gens de peine

Je m'élance et le long de ces longs souterrains

Guidé par un seul bruit: celui j'en suis certain

Du cœur qui bat pour moi je l'entends c'est ma reine!

 

Brutal c'est le grand jour

          Mes yeux pleurent de soleil

Le battement de cœur est devenu canon

Celui de mes amis à l'assaut du donjon

Dont il ne reste plus que dentelles de pierres

                  ...Au pied de ce lit blanc où je viens de rêver…

 

BEAUTE INACCESSIBLE...

 

Claude REVOL  mai 80