-2147467259: Unrecognized input signature. RIAQ - Réseau d'information des aînés du Québec
RIAQ | Réseau d'information des aînés du Québec
Diminuer la policeAgrandir la police



Nous écrire par courriel

riaqsecretariat@gmail.com

Partenaires du RIAQ 



Information de base sur ce logiciel gratuit qui permet
de voir l'écran d'une animatrice ou d'un animateur. 
Cliquez ICI.


Services gouvernementaux du fédéral

Portail pour les aînés
Services gouvernementaux du provincial


Portail pour les aînés


 
RIAQ

Pour nous rejoindre:

514-448-0342 ou

1-866-592-9408 sans frais

Courriel: riaqsecretariat@gmail.com
Archives du RIAQ
Arts et lettres
Avantages à devenir "MEMBRE du RIAQ"
C'est quoi le RIAQ???
Devenez partenaire du RIAQ
Groupes de discussion
Nécrologie du RIAQ
Oeuvres des membres
Paiements
Services aux membres du RIAQ
 MENU
Accueil
Arnaques des aînés
Astronomie
Banque de liens
Bénévolat pour les aînés
Bizarreries
Blog de...
Blogs et sites personnels
Charte du RIAQ
Création de site web avec le RIAQ
Inscription au RIAQ
Jeux
Librairie gratuite
Mini-conférences
Nos objectifs
Rabais pour les aînés
Réflexion du dimanche par Richard Ratelle
Réflexion du samedi par Richard Ratelle
Rire aux larmes
Travail possible pour les aînés
Un peu de tout - 1
Un peu de tout - 2
 Sites hébergés par le RIAQ
CLAVA Comité lavallois en abus et violence envers les aînés
DIRA-LAVAL
Gastronomie avec Rollande Desbois
Rendez-Vous des Aîné(e)s (Laval)
Retraités flyés
 
DEUX TYLÉNOL OU BIEN... par Jeanne Desrochers

Le bouillon de poulet, c’est nous dit-on ce que les mères juives proposent comme remède à tous les maux.  Ma belle-mère proposait à ses enfants qui filaient un mauvais coton : « Je vais te faire un bon steak ». Ma belle-fille a le Tylénol à la main dès le premier signe de toux chez ses petits. Moi, je proposais aux miens « prends un bon bain chaud ».

 J’ai toujours recours au bain, quand je sens arriver un rhume, quand je ne suis pas d’aplomb. Mais le bain est aussi ma thérapie quotidienne, à la fin de la journée.  

   Dans mon entourage on a adopté la douche, comme 99 pour cent des gens qui ont accès au confort moderne. Le matin, on se dérouille, on se réveille, on prend son élan dans la douche. Les oiseaux matinaux comme moi n’ont pas besoin de la douche pour prendre leur élan. Ils sautent du lit, et sont prêts à démarer. Peut-être un peu moins rapidement avec l’âge, mais dès le réveil ils se demandent par quoi ils aborderont la journée. Quelques mouvements de gymnastique avant le déjeuner? Une petite marche pour se dérouiller? Un coup d’oeil aux courriels?

    Le bain c’est pour le soir,  c’est pour assouplir le dos, laisser aller les embêtements, aborder le sommeil sans encombres.

    Ce n'est pas compatible avec le souci d’économiser l’eau, puisqu’on dit que la douche utilise au moins trois fois moins d’eau. Mais que  faites-vous de l’aspect thérapeutique? Qu’est-ce que ça coûte, une thérapie? Et combien dépenserions-nous en tranquilisants et je ne sais quoi encore, nous qui préférons les remèdes de grands-mères, les inhalations, les gargarismes et le bon bain chaud. Combien d’insomnies nous  sommes-nous épargnées en faisant  couler nos soucis avec l’eau du bain?

 Imprimer Envoyer à un ami Donner votre avis