-2147467259: Unrecognized input signature. RIAQ - Réseau d'information des aînés du Québec
RIAQ | Réseau d'information des aînés du Québec
Diminuer la policeAgrandir la police



Nous écrire par courriel

leriaq@gmail.com

Partenaires du RIAQ 



Information de base sur ce logiciel gratuit qui permet
de voir l'écran d'une animatrice ou d'un animateur. 
Cliquez ICI.
Pour vous brancher immédiatement,
cliquez ICI.


Services gouvernementaux du fédéral

Portail pour les aînés
Services gouvernementaux du provincial


Portail pour les aînés


 
RIAQ

Pour nous rejoindre:

514-448-0342 ou

1-866-592-9408 sans frais

Courriel: leriaq@gmail.com
Améliorer votre français
Archives du RIAQ
Arts et lettres
Avantages à devenir "MEMBRE du RIAQ"
C'est quoi le RIAQ???
Devenez partenaire du RIAQ
Groupes de discussion
Nécrologie du RIAQ
Oeuvres des membres
Paiements
Services aux membres du RIAQ
 MENU
Accueil
Arnaques des aînés
Astronomie
Banque de liens
Bénévolat pour les aînés
Bizarreries
Blog de...
Blogs et sites personnels
Charte du RIAQ
Création de site web avec le RIAQ
Inscription au RIAQ
Jeux
Librairie gratuite
Mini-conférences
Nos objectifs
Rabais pour les aînés
Réflexion du dimanche par Richard Ratelle
Réflexion du samedi par Richard Ratelle
Rire aux larmes
Travail possible pour les aînés
Un peu de tout - 1
Un peu de tout - 2
 Sites suggérés par le RIAQ
CLAVA Comité lavallois en abus et violence envers les aînés
DIRA-LAVAL
Gastronomie avec Rollande Desbois
Rendez-Vous des Aîné(e)s (Laval)
Retraités flyés
 
OÙ VIVRONS-NOUS QUAND NOUS SERONS VRAIMENT VIEUX? par Jeanne Desrochers
  Je me suis réveillée un bon matin avec un éclair de génie. Si le coeur me lève à l'idée de vivre éventuellement dans la sorte de maisons de vieux qui accueille certaines de mes connaissances, pourquoi ne pas prendre les devants et ne pas m'organiser avec des amis, pendant que nous sommes raisonnablement lucides et en santé, pour nous donner la sorte de maison et la sorte de services que nous désirons?
 

 Aussitôt dit, aussitôt fait, j'ai réuni 4 ou 5 amis qui ont tous trouvé l'idée merveilleuse.

MAIS...
Quand commencerions-nous à faire des plans concrets? Personne n'était encore prêt, et ne le serait probablement pas avant bien des années, à quitter sa maison, à s'inventer une nouvelle sorte de vie.
Nous n'avions pas une idée précise des services que nous pourrions souhaiter, quand nous serions vraiment vieux.

Pensions-nous...

  • à une maison de chambres qui soit en même temps une maison communautaire? 
  • à des petites suites ou à des appartements plus vastes?

Voulions-nous continuer une vie de famille, recevoir les enfants, les petits-enfants, les vieux amis? Faudrait-il penser...

  • à mélanger les générations dans cette maison,
  • à échanger des services avec des jeunes parents,
  • à entendre autour de nous une rumeur qui nous rappellerait nos petits-enfants?

 Saurions-nous gérer notre affaire pour que chacun...

  • obtienne des services à la carte,
  • se débrouille seul s'il le désire,
  • mange ce qui lui plaît à l'heure qui lui plaît,
  • demeure indépendant aussi longtemps qu'il le veut et le peut?

...tout en ayant la possibilité de partager un ou deux repas par jour avec ses semblables?

      Le projet est tombé à l'eau, parce qu'aucun de nous n'était prêt à des gestes concrets. La chose serait-elle possible si quatre ou cinq personnes, sur les centaines qui assistent à nos rencontres, étaient prêtes à jeter les bases d'une sorte de coopérative?
Plutôt que se préparer à courir les subventions — tellement de temps perdu et un tel fil à la patte! — je verrais plutôt des gens prêts à mettre en commun

  • du temps,
  • des idées,
  • de l'expérience
  • et plus ou moins de leur argent,

... pour inventer une coopérative flyée; un groupe à la recherche d'un mode de vie qui ne couperait pas trop carré avec les étapes précédentes. Une vie qui ne rappellerait pas trop le pensionnat ou l'hôpital.

Ce billet a été publié en mars dernier dans le Bulletin des Retraités flyés. Il a suscité plusieurs réactions, dont la formation d'un comité d'études pouvant éventuellement mener à une coopérative.  Ceux qui sont  intéressés à faire partie de ce  comité d'étude peuvent donner leur nom à Roberte Bastien, qui les préviendra de  la date de la prochaine rencontre,  en septembre 2005. ( rbastien@aei.ca )

Jeannes Desrochers ( jeannedesrochers@videotron.ca )

 Imprimer Envoyer à un ami Donner votre avis