-2147467259: Unrecognized input signature. RIAQ - Réseau d'information des aînés du Québec
RIAQ | Réseau d'information des aînés du Québec
Diminuer la policeAgrandir la police





Nous écrire par courriel

riaqsecretariat@gmail.com

Partenaires du RIAQ 



Information de base sur ce logiciel gratuit qui permet
de voir l'écran d'une animatrice ou d'un animateur. 
Cliquez ICI.


Services gouvernementaux du fédéral

Portail pour les aînés
Services gouvernementaux du provincial


Portail pour les aînés


 
RIAQ

Pour nous rejoindre:

514-448-0342 ou

1-866-592-9408 sans frais

Courriel: riaqsecretariat@gmail.com
Archives du RIAQ
Arts et lettres
Avantages à devenir "MEMBRE du RIAQ"
C'est quoi le RIAQ???
Devenez partenaire du RIAQ
Groupes de discussion
Nécrologie du RIAQ
Oeuvres des membres
Paiements
Services aux membres du RIAQ
 MENU
Accueil
Arnaques des aînés
Banque de liens
Bénévolat pour les aînés
Bizarreries
Blog de...
Blogs et sites personnels
Charte du RIAQ
Création de site web avec le RIAQ
Inscription au RIAQ
Jeux
Mini-conférences
Nos objectifs
Rabais pour les aînés
Réflexion du dimanche par Richard Ratelle
Réflexion du samedi par Richard Ratelle
Rire aux larmes
Travail possible pour les aînés
Un peu de tout...
 Sites hébergés par le RIAQ
CLAVA Comité lavallois en abus et violence envers les aînés
DIRA-LAVAL
Gastronomie avec Rollande Desbois
Rendez-Vous des Aîné(e)s (Laval)
Retraités flyés
 
L’incomparable Ginette
Qui ne connaît pas Ginette Reno? C’est un monument national! Depuis cinquante ans, cette femme, à la voix puissante et magnifique, a bercé musicalement le Québec dans ses hauts et ses bas, dans ses moments heureux et ses jours tristes, dans ses rêves et ses espoirs. Cette femme de passion a fait vibrer le peuple québécois comme personne n’a su le faire.

Par ses innombrables chansons et dans des moments inoubliables, elle aura marqué et inspiré d’une façon ou d’une autre au cours de ces décennies nos hésitations, nos doutes, notre itinéraire. À quelque part, nous nous retrouvons en elle.

En pensant à Ginette, je ne puis chasser de ma mémoire la célébration de la fête nationale de juin 1975 au sommet du Mont-Royal. Plus de 250 000 personnes avaient envahi ce majestueux parc, cet oasis de paix au cœur de la cité, pour célébrer la fierté d’être Québécois en cette d’Amérique. Une expérience sommet pour la chanteuse et ses milliers d’admirateurs. En compagnie de Jean-Pierre Ferland, Ginette Reno interpréta ce soir-là d’une façon magistrale et émouvante la chanson «Un peu plus loin». Un moment magique qui restera longtemps marqué dans la mémoire collective. Ginette est une femme de chez nous, fière de ses racines, portant au fond d’elle-même nos rêves les plus fous.

Née à Montréal le 28 avril 1946 dans une famille ouvrière de cinq enfants, Ginette Reno (Rayneault) commença à participer à divers concours d’amateurs dès l’âge de 14 ans. Elle fit une première tournée québécoise des cabarets, des studios de radio et de télévision de 1960 à 1964. Elle enregistra son premier disque en 1962 et gagna immédiatement le cœur des Québécois. Un amour et un attachement qui ne se démentiront pas au cours de ces cinquante ans de carrière. Elle est, à mon humble avis, la plus grande chanteuse de chez nous. Nous connaissons tous sa vie ou presque, car Ginette est un livre ouvert, elle dit tout. Les revues à potins ont beaucoup écrit sur ses aventures, ses drames, ses ruptures, ses péchés mignons, ses extravagances et j’en passe. Femme débonnaire et passionnée, elle est sans retenue, entière, franche et honnête. Nous l’aimons comme elle est; on dirait qu’elle fait partie de notre famille tellement elle s’est faite proche de nous.

Ginette Reno chante avec tout son être. En fait, sur scène, quand elle chante, elle se donne entièrement. Elle a chanté avec les plus grands, remporté d’innombrables prix, mais elle est restée pour chacun d’entre nous Ginette, notre Ginette. Sa vie de star, c’est l’histoire d’une chanson. Une chanson rythmée par les émotions, les paroles, l’air du temps, les sonorités, les mots de la vie. C’est ça Ginette Reno, une chanson qui nous envahit, qui éveille en nous émotions, larmes, sourire. Aujourd’hui, à l’aube de ses 63 ans, elle lancera un tout nouvel album intitulé «Fais-moi la tendresse» et réalisé par son fils Pascalin.

L’étonnante aventure de Ginette Reno, c’est aussi, à des degrés divers, celle de nombreux chanteurs et chanteuses d’ici. Avec peu de moyens et beaucoup de ténacité, plusieurs d’entre eux se sont hissés au sommet de leur art et sont devenus des ambassadeurs du Québec sur la scène internationale. Nous n’avons qu’à penser à Isabelle Boulay, Robert Charlebois, Diane Dufresne, Céline Dion, Lara Fabian, Jean-Pierre Ferland, Garou, Pauline Julien, Diane Juster, Félix Leclerc, Daniel Lavoie, Linda Lemay, Gilles Vigneault, Rock Voisine et combien d’autres. Ils sont nombreux les artistes de chez nous, musiciens, compositeurs ou interprètes, qui rayonnent à l’étranger. La culture et ses artisans sont devenus un levier important du Québec d’aujourd’hui. En fait, le Québec fait partie de plus en plus, avec créativité et compétence, du paysage musical mondial. Avec ses 5 000 musiciens professionnels et ses 200 compositeurs reconnus, le Québec s’est taillé une place et une réputation enviables sur la scène internationale. Plusieurs d’entre eux ont atteint des sommets de popularité à l’échelle planétaire. Il y a des succès qui ne trompent pas!

Dans ce coin nordique de l’Amérique dont le climat en rebute plus d’un, tout est possible ou presque. La carrière impressionnante de Ginette Reno en est la preuve et demeure une inspiration pour plusieurs jeunes de la relève. Comment se fait-il qu’autant d’artistes et de créateurs émergent de ce petit peuple dont la population atteint à peine le dixième de celle de la France? Mon père disait souvent que « les meilleurs onguents sont dans les petits pots ». Un petit peuple aux grandes réalisations, quoi! Les récentes coupures de 46 millions du gouvernement Harper ont des conséquences désastreuses sur la vitalité, le développement et le rayonnement de notre milieu culturel. Au fil des années, les gens de chez nous ont parcouru la planète en exportant leur expertise, leur savoir-faire et leur génie. Là aussi le succès fut au rendez-vous.

Avec sagesse et perspicacité, le Québec s’est doté d’une politique culturelle à l’image de sa culture teintée aux couleurs européennes et américaines. Une combinaison gagnante! Les artisans de nos industries culturelles, variées et nombreuses, savent pertinemment séduire les gens d’ici et d’ailleurs. On peut toujours se demander si la culture rapporte vraiment sur le plan économique? Saviez-vous que l’industrie culturelle a rapporté, à elle seule, près de 25 milliards en 2007, soit trois fois la somme investie (7,9 milliards) collectivement dans la culture et les arts par les trois paliers de gouvernement. Étonnant! La culture, ça rapporte plus qu’on le pense sur plan économique et davantage sur les plans personnel et collectif. Il faut y croire plus que jamais!

Ginette Reno chante si bien la touchante chanson intitulée «À ma manière». Le succès des artistes de chez nous tient beaucoup à leur manière de faire autrement, d’exprimer différemment ce qu’ils portent en eux. Le talent et l’ingéniosité des nôtres ne manquent pas, ils nous surprennent agréablement, nous étonnent même par leurs succès au pays et sur la scène internationale. Toutefois, ils ont grandement besoin de notre appui et de notre affection. Ginette Reno demeure certes une incontournable de la chanson, mais aussi une inspiration pour plusieurs d’entre nous, une voix qui réchauffe nos moments de tiédeur ou de cafard, un refrain qui nous redonne à quelque part un peu d’émotions et de supplément d’âme. Merci à vous, Ginette Reno, d’habiter nos cœurs, nos rêves et parfois nos nuits blanches par vos chansons. Vous le faites admirablement bien depuis cinquante ans!

Commentaire : LeblogueduDG@gmail.com