-2147467259: Unrecognized input signature. RIAQ - Réseau d'information des aînés du Québec
RIAQ | Réseau d'information des aînés du Québec
Diminuer la policeAgrandir la police






Partenaires du RIAQ 



Avec ce MIKOGO, 
1. Tapez le code de 9 chiffres
donné par l'animateur/trice,
2.
Tapez votre prénom.
3.
Cliquez sur «Rejoindre une session».

Pour installer MIKOGO, cliquez
ICI. 


Services fédéraux

Portail pour les aînés
Services provinciaux


Portail pour les aînés


 
RIAQ

Pour nous rejoindre:

514-448-0342 ou

1-866-592-9408 sans frais

Courriel: riaqsecretariat@gmail.com
Archives du RIAQ
Arts et lettres
Avantages à devenir "MEMBRE du RIAQ"
C'est quoi le RIAQ???
Devenez partenaire du RIAQ
Groupes de discussion
Nécrologie du RIAQ
Oeuvres des membres
Paiements
Partenaires du RIAQ
Services aux membres du RIAQ
 MENU
Accueil
Arnaques des aînés
Banque de liens
Bénévolat pour les aînés
Bizarreries
Blog de...
Charte du RIAQ
Création de site web avec le RIAQ
Formulaire de renouvellement
Inscription au RIAQ
Jeux
Nos objectifs
Rabais pour les aînés
Réflexion du dimanche par Richard Ratelle
Réflexion du samedi par Richard Ratelle
Rire aux larmes
Travail possible pour les aînés
Un peu de tout...
 Sites hébergés par le RIAQ
CLAVA Comité lavallois en abus et violence envers les aînés
DIRA-LAVAL
Gastronomie avec Rollande Desbois
Rendez-Vous des Aîné(e)s (Laval)
Retraités flyés
 
Guy Loubier - Lecture, impôts et choléra

L’amour aux temps du choléra, par Gabriel Garcia Marquez

Un roman déroutant et passionnant à la fois. Bien peu de repères. Le nom du pays n’apparaît jamais dans le livre sauf que l’on découvre qu’il s’agit de la Colombie,  et ce n’est que par un infime détail que l’on apprend que le récit se déroule approximativement entre 1880 et 1950. Autre caractéristique qui pourrait rebuter le lecteur : les dialogues sont quasi inexistants. Signalons enfin que le titre du roman est déjà tout un défi, et comble d’ironie, le choléra retient bien peu l’attention, tant on s’attache aux personnages qui nous fascinent de même que le pittoresque du décor.
Lire ce roman jusqu’au bout, c’est accepter d’entrer dans un monde qui nous est complètement inconnu et dont les aspects baroques demeurent toutefois suffisamment réalistes pour nous entraîner dans une aventure dont l’intérêt ne se dément pas.

Toute l’action de ce roman somptueux est centrée sur l’existence de trois personnages : le jeune télégraphiste Florentino Ariza, Fermina Daza, une femme sans cesse convoitée pendant cinquante ans et le docteur Juvenal Urbino, mari de la belle.

Marquez est un fabuleux conteur doué d’une imagination à nulle autre pareille, et il nous entraîne malgré nous dans des péripéties rocambolesques mais qui conservent toute leur humanité.
Ce livre est impossible à décrire en quelques lignes, mais le talent de Marquez a fait ses preuves. Lui faire confiance, c’est s’abandonner à tous les rêves qui ont meublé notre existence.

A lire absolument par les amoureux, par ceux qui désespèrent de rencontrer l’âme sœur et même les mal-aimés à qui l’espoir pourrait sourire un jour au coin de la rue.

Le film tiré du roman ne réussit pas à reconstituer l’atmosphère dont le roman est imprégné.


Vos impôts vous mettent-ils en rogne?

Consolez-vous!  Nos voisins du Sud nous envieraient à coup sûr. En 1913, le Code de l’impôt aux États-Unis comptait 440 pages, alors qu’aujourd’hui, il avoisine 70 000 pages.  Chaque année, les Américains consacrent 7, 6 milliards d’heures à se débattre avec le fouillis inextricable des déductions, des échappatoires et des exigences complexes en matière de déclaration du revenu. Ce fardeau fiscal  correspond à 3, 8 millions de travailleurs spécialisés besognant à plein temps à longueur d’année pour traiter toute cette paperasse

Rendus confus par le joug qui s’abat sur eux, une proportion incroyable d’Américains, soit 82 %, doivent payer pour se faire aider. Ils sont 60 % à s’adresser à un comptable ou à un spécialiste des déclarations d’impôt alors que 22% utilisent des logiciels.


La technologie ne cesse de nous étonner

La recherche médicale est en pleine effervescence et les avancées dans ce domaine pourraient réserver d’heureuses surprises Ainsi, Larry Nathanson, chef de la division informatique de la médecine d’urgence à l’une des facultés de médecine de l’Université Harvard, a utilisé le iPod Apple pour montrer à un patient son électrocardiogramme dont la lecture était beaucoup plus claire et plus révélatrice que sur papier. Les gadgets sans fil offrent un grand potentiel pour les soins de santé et pourraient également contribuer à un traitement plus personnalisé pour les patients. Il appert que les appareils sans fil à faible technologie et les logiciels consacrés à la santé accélèreront la tendance à une plus en plus grande adoption  du traitement personnalisé des patients.

Pour sa part, Don Jones de Qualcomm, société spécialisée en technologie du réseautage, estime que cette tendance stimulera le diagnostic et le traitement, et pourra épargner du temps aux médecins et aux  infirmières. Sprint, société de téléphonie bien connue offrira ces services à des hôpitaux. Aux États-Unis, un tiers des médecins ont recours au logiciel Epocrates qui les renseignent instantanément sur les interactions entre médicaments et qui dispensent  des recommandations sur le traitement à prescrire. Tous ces nouveaux appareils permettront une meilleure prise en charge des patients par les médecins, amélioreront les résultats et réduiront les coûts.

Ernst and Young, société de consultants indique que Medical Home, société mexicaine qui fournit des consultations par téléphone mobile, compte déjà des millions de clients
Des systèmes de ce type implantés au Rwanda et au Pérou ont connu de si grands succès dans le monde en développement qu’ils sont en voie d’être adoptés dans les pays riches
Le gouvernement américain a lancé récemment Text4 Baby, campagne de santé publique destinée aux mères enceintes et qui leur fait parvenir gratuitement des textes et des conseils médicaux. On estime que cette campagne pourrait se révéler dans ce domaine la plus vaste initiative au monde.

Intel, un grand nom de l’informatique s’intéresse aux appareils qui pourraient pister la santé des personnes âgées, notamment des « carpettes magiques’ qui pourraient capter les mouvements erratiques et ainsi prévenir les chutes.