-2147467259: Unrecognized input signature. RIAQ - Réseau d'information des aînés du Québec
RIAQ | Réseau d'information des aînés du Québec
Diminuer la policeAgrandir la police


Cliquez ICI pour l'inscription.
Plus d'information ? Cliquez ICI.


Cliquez ICI.


Ateliers présentement
offerts - Cliquez
 
ICI .


Nous écrire par courriel

leriaq@gmail.com


1-866-592-9408

 DÉCALAGE HORAIRE !

Cliquez ICI pour avoir
«l'heure juste»
partout sur la planète.


Cliquez ICI et ICI.
Pour télécharger MIKOGOICI.


Cliquez ICI sous
«Client ZOOM pour les réunions»
Plus d'information en cliquant ICI.

Partenaires du RIAQ 


Cliquez ICI.


Services gouvernementaux du fédéral

Portail pour les aînés
Services gouvernementaux du provincial


Portail pour les aînés


 
RIAQ

Pour nous rejoindre:

514-448-0342 ou

1-866-592-9408 sans frais

Courriel: leriaq@gmail.com
Archives du RIAQ
Arts et lettres
Avantages à devenir "MEMBRE du RIAQ"
Devenez partenaire du RIAQ
Francophonie mondiale
Groupes de discussion
Les petites annonces GRATUITES du RIAQ
Nécrologie du RIAQ
Oeuvres des membres
Paiements
Pourquoi devenir «membre du RIAQ» ???
RIAQ - Qu'est-ce que c'est ???
 MENU
Accueil - Le RIAQ en 2020
Aide
Annonces du RIAQ
Arnaques des aînés
Astronomie et espace
Automobiles - progrès
B L O G S
Banque de liens
Bénévolat pour les aînés
Bibliothèque gratuite du RIAQ
Bizarreries
Charte du RIAQ
Clubs informatiques
COVID-19
Création de site web avec le RIAQ
CYBERCURÉ
Demande de dépannage
Grands-parents
Inscription au RIAQ
Jeux
Mini-conférences «Qui sommes-nous, nous les humains ?» par Pierre Potvin
Nos objectifs
Rabais pour les aînés
Santé
Sciences et ses développements
Seniors en FRANCE
Terre des SÉNIORS (France)
Travail possible pour les aînés
Un peu de tout - 1
Un peu de tout - 2
Vélo
Vivre 100 ans et plus... en forme!
Voyages
 Sites suggérés par le RIAQ
DIRA-LAVAL
Gastronomie avec Rollande Desbois
Rendez-Vous des Aîné(e)s (Laval)
Retraités flyés
 
Accueil>>André Hains

L'hypothèque à l'essai

21 février 2010 - Le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, a annoncé cette semaine trois mesures visant à freiner la spéculation et l’abus du levier (emprunt) dans le domaine hypothécaire. Mais cela ne dit pas aux futurs propriétaires comment évaluer rapidement leur capacité d’emprunt pour l’achat d’une première maison.

Le ministre a donc annoncé qu’à compter du 19 avril prochain, les acheteurs d’une maison qui ne comptent pas l’habiter, devront verser une mise de fonds d’au moins 20 % de la valeur de la maison, au lieu du 5 % actuel. Mais ce minimum de 5 % demeure, pour les acheteurs qui vont habiter la propriété.

Le ministre a aussi annoncé que même si le prêteur abaisse le taux réel demandé bien en bas du taux officiel ou affiché, pour attirer de nouveaux acheteurs, le prêteur devra calculer la capacité de payer de l’acheteur, en fonction du taux officiel d’une hypothèque de cinq ans, fixé actuellement à 5,50 %. Des prêteurs abaissent encore ce taux en bas de 4 %; j’ai encore vu la semaine dernière des taux à 3,75 % pour cinq ans, accordés aux acheteurs qui présentent un bon et solide bilan.

Enfin, un propriétaire qui voudra réhypothéquer sa maison, par exemple pour faire des rénovations importantes, ne pourra pas le faire à plus de 90 % de la valeur actuelle, au lieu des 95 % permis présentement. Une maison n’est pas un guichet automatique, comme on semble le croire aux États-Unis; on l’a vu la bulle spéculative que cet abus à entraînée dernièrement.

Les prêteurs vont calculer votre capacité d’emprunt en utilisant votre amortissement brut de la dette ou ABD, soit le total du paiement mensuel, des taxes foncières et du chauffage, qui ne doit pas dépasser 32 % de votre revenu familial mensuel; ensuite ils ajoutent à ce taux les paiements mensuels de vos autres dettes, et cet amortissement total de la dette (ATD) ne doit pas dépasser 40 %, normalement. Comme le métier d’un prêteur consiste à prêter de l’argent, celui-ci pousse souvent ces ratios à la limite, et parfois au-delà.

Comment calculer vous-même rapidement votre capacité d’emprunt hypothécaire, tout en restant près prudent? C’est facile. Regarder simplement votre revenu familial hebdomadaire brut, disons par exemple 1200 $. Voilà le montant que vous pourriez consacrer au paiement de votre maison chaque mois, sans difficulté.

Mieux encore : faites un essai pendant un an, de votre capacité de payer une hypothèque. Supposons que vous payez présentement un loyer de 800 $ par mois, et que la maison que vous regarder vous coûterait 1200 $ par mois pour l’hypothèque, les taxes et le chauffage.

Cette hypothèque à l’essai ne comporte aucun risque. Elle vous permettra de tester votre capacité de payer la maison que vous convoiter, et d’accumuler 4800 $ d’épargne (400 $ x 12 mois), qui vous seront bien utiles, au moment de déménager dans votre nouvelle résidence.

andrehains@videotron.ca