-2147467259: Unrecognized input signature. RIAQ - Réseau d'information des aînés du Québec
RIAQ | Réseau d'information des aînés du Québec
Diminuer la policeAgrandir la police



Nous écrire par courriel

leriaq@gmail.com

Partenaires du RIAQ 



Information de base sur ce logiciel gratuit qui permet
de voir l'écran d'une animatrice ou d'un animateur. 
Cliquez ICI.


Services gouvernementaux du fédéral

Portail pour les aînés
Services gouvernementaux du provincial


Portail pour les aînés


 
RIAQ

Pour nous rejoindre:

514-448-0342 ou

1-866-592-9408 sans frais

Courriel: riaqsecretariat@gmail.com
Archives du RIAQ
Arts et lettres
Avantages à devenir "MEMBRE du RIAQ"
C'est quoi le RIAQ???
Devenez partenaire du RIAQ
Groupes de discussion
Nécrologie du RIAQ
Oeuvres des membres
Paiements
Services aux membres du RIAQ
 MENU
Accueil
Arnaques des aînés
Astronomie
Banque de liens
Bénévolat pour les aînés
Bizarreries
Blog de...
Blogs et sites personnels
Charte du RIAQ
Création de site web avec le RIAQ
Inscription au RIAQ
Jeux
Librairie gratuite
Mini-conférences
Nos objectifs
Rabais pour les aînés
Réflexion du dimanche par Richard Ratelle
Réflexion du samedi par Richard Ratelle
Rire aux larmes
Travail possible pour les aînés
Un peu de tout - 1
Un peu de tout - 2
 Sites hébergés par le RIAQ
CLAVA Comité lavallois en abus et violence envers les aînés
DIRA-LAVAL
Gastronomie avec Rollande Desbois
Rendez-Vous des Aîné(e)s (Laval)
Retraités flyés
 
Accueil>>André Hains

« Achetez bas, vendez haut », par André Hains
14 mars 2010 - Pour obtenir de bons rendements avec ses placements, il faut acheter bas et vendre haut, comme on dit, aussi bien dans les valeurs mobilières que dans les valeurs immobilières. La semaine dernière nous a fourni un bel exemple.
Le jeudi 11 mars, le transporteur vacancier Transat a dévoilé les résultats financiers de son plus récent trimestre, avec une perte importante, et surtout une prévision d’une autre perte pour le trimestre courant. Son action a décroché de près de 30 % dans cette seule journée, perdant 5,80 $ à 13,70 $. « C’est la vie, » a commenté son président fondateur Jean-Marc Eustache, qui a constaté une fois de plus les avantages mais aussi les inconvénients de rendre des comptes régulièrement au public investisseur.

Au cours des 52 dernières semaines, le titre de Transat a touché un sommet de 24,90 $, et un creux de 6,60 $. Il a terminé la semaine dernière à 12,93 $. Vous trouverez plus d’informations sur l’entreprise sur son site Internet, et sur le site sedar, où toutes les entreprises doivent déposer toutes leurs informations.

En attendant de mieux vous informer sur cette entreprise, si le coeur vous en dit, voici une question fondamentale que doit se poser tout investisseur perspicace : Jean-Marc Eustache et son équipe ont-ils perdu cette journée-là, 30 % de leurs connaissances et de leur expérience dans le transport aérien vacancier, accumulées depuis plus de 25 ans? La réponse paraît évidente, n’est-ce pas?

Autre question pertinente : si vous vouliez acheter ce titre, aimeriez-vous mieux le payer 13 $ ou 25 $? Là aussi, la réponse va de soi. À 13 $, cette action risque beaucoup moins une autre dégringolade, qu’à 25 $, n’est-ce pas? Et pourtant, il s’agit bien de la même entreprise, dirigée par les mêmes spécialistes compétents.

Voilà qui démontre une fois de plus, si besoin était, toute la différence qu’on peut trouver entre le prix d’une action, et la valeur véritable d’une entreprise. Le titre risque-t-il de reculer encore un peu? Peut-être. A-t-il maintenant plus de chance de remonter? Probablement.

Encore une fois, ceci n’est pas une recommandation d’achat ou de vente. Laissons les analystes financiers faire leur travail, et continuons de réfléchir. Metro et Saputo, deux autres entreprises bien connues de chez nous, voient présentement leur titre beaucoup plus près de leur sommet que de leur creux des 52 dernières semaines. Est-ce à dire qu’ils deviennent trop chers, et qu’ils risquent maintenant plus de décrocher que de s’apprécier? Pas nécessairement. Dois-je vous rappeler que ces deux entreprises oeuvrent dans des secteurs beaucoup moins volatils que le transport aérien?

Voilà pourquoi il vaut toujours mieux consulter un bon conseiller financier, avant de prendre des décisions qui influencent directement votre sécurité financière. Les bons conseillers financiers forment la grande majorité de leur secteur; mais ce sont les crapules qui défraient les manchettes des médias, et qui demeurent des exceptions, Dieu merci.

andrehains@videotron.ca