-2147467259: Unrecognized input signature. RIAQ - Réseau d'information des aînés du Québec
RIAQ | Réseau d'information des aînés du Québec
Diminuer la policeAgrandir la police





Nous écrire par courriel

riaqsecretariat@gmail.com

Partenaires du RIAQ 



Information de base sur ce logiciel gratuit qui permet
de voir l'écran d'une animatrice ou d'un animateur. 
Cliquez ICI.


Services gouvernementaux du fédéral

Portail pour les aînés
Services gouvernementaux du provincial


Portail pour les aînés


 
RIAQ

Pour nous rejoindre:

514-448-0342 ou

1-866-592-9408 sans frais

Courriel: riaqsecretariat@gmail.com
Archives du RIAQ
Arts et lettres
Avantages à devenir "MEMBRE du RIAQ"
C'est quoi le RIAQ???
Devenez partenaire du RIAQ
Groupes de discussion
Nécrologie du RIAQ
Oeuvres des membres
Paiements
Services aux membres du RIAQ
 MENU
Accueil
Arnaques des aînés
Banque de liens
Bénévolat pour les aînés
Bizarreries
Blog de...
Blogs et sites personnels
Charte du RIAQ
Création de site web avec le RIAQ
Inscription au RIAQ
Jeux
Mini-conférences
Nos objectifs
Rabais pour les aînés
Réflexion du dimanche par Richard Ratelle
Réflexion du samedi par Richard Ratelle
Rire aux larmes
Travail possible pour les aînés
Un peu de tout...
 Sites hébergés par le RIAQ
CLAVA Comité lavallois en abus et violence envers les aînés
DIRA-LAVAL
Gastronomie avec Rollande Desbois
Rendez-Vous des Aîné(e)s (Laval)
Retraités flyés
 
Accueil>>André Hains

André Hains - La saison des résultats
Quatre fois par année, à la fin de chaque trimestre, les entreprises publiques (inscrites en Bourse) doivent publier leurs résultats financiers, pour le trimestre qui vient de se terminer. À la fin d’avril et au début de mai, elles doivent donc publier les résultats du premier trimestre de l’année, comme elles le font présentement.
Les marchés financiers attendent donc toujours avec enthousiasme ces saisons des résultats, au cours desquelles ils pourront comparer les résultats de cet hiver à ceux de l’hiver 2009, dans ce cas-ci, par exemple. Les analystes financiers et autres observateurs attentifs, interrogés par les grandes agences de presse, attendent pour cet hiver des bénéfices moyens en hausse de 37 % sur ceux de l’hiver dernier.

Il faut faire attention à ces comparaisons, toujours en peu boiteuses, quand on compare des résultats obtenus dans des contextes tout à fait différents. Vous vous souviendrez sans doute que les marchés boursiers ont atteint leur dernier creux le plus profond le 9 mars 2009. Les mois de janvier, février et mars derniers ont donc fortement reculé, rendant un peu fragile pour ne pas dire inutile, toute comparaison des résultats de cet hiver avec ceux de l’hiver dernier. Les ventes et les bénéfices de cette année, généralement en forte croissance, ne peuvent donc en aucune manière, ressembler à ceux de l’hiver dernier.

Par ailleurs, il faut aussi faire attention aux entreprises que l’on compare. Selon la tradition, la saison américaine des résultats a encore commencé avec ceux d’Alcoa, le géant de l’aluminium, ancêtre de notre Alcan canadienne. Voilà une entreprise qui ne contrôle pas ses prix de vente, déterminés  à l’échelle mondiale, au London Metal Exchange, comme ceux de toutes les entreprises du secteur métallurgique, et toutes les entreprises de ressources naturelles (or, pétrole, etc.).

Avis aux nouveaux investisseurs : quand une entreprise ne contrôle pas ses prix de vente, elle ne contrôle donc pas ses marges bénéficiaires, puisqu’elle ne peut agir que sur ses coûts de production. Or ce que tout investisseur avisé recherche, c’est justement les entreprises qui procure les meilleures marges bénéficiaires.

Les entreprises qui retiennent particulièrement l’attention, sont celles qui occupent des positions dominantes, dans les secteurs les plus dynamiques de l’économie, celles que l’on appelle les trend setters, celles qui déterminent les tendances de l’économie : Intel, numéro un mondial dans les puces électroniques, Microsoft dans les logiciels,  General Electric (GE) dans la grande industrie, etc.

Celles qui ont dévoilé leurs résultats la semaine dernière, ont en général agréablement  surpris les observateurs : Intel et GE, par exemple. Mais ce sont ceux de la semaine prochaine et de l’autre, beaucoup plus nombreux et significatifs, qu’il faudra regarder de près. On aura peut-être l’occasion d’y revenir.

andrehains@videotron.ca