-2147467259: Unrecognized input signature. RIAQ - Réseau d'information des aînés du Québec
RIAQ | Réseau d'information des aînés du Québec
Diminuer la policeAgrandir la police



Nous écrire par courriel

leriaq@gmail.com

Partenaires du RIAQ 



Information de base sur ce logiciel gratuit qui permet
de voir l'écran d'une animatrice ou d'un animateur. 
Cliquez ICI.
Pour vous brancher immédiatement,
cliquez ICI.


Services gouvernementaux du fédéral

Portail pour les aînés
Services gouvernementaux du provincial


Portail pour les aînés


 
RIAQ

Pour nous rejoindre:

514-448-0342 ou

1-866-592-9408 sans frais

Courriel: leriaq@gmail.com
Améliorer votre français
Archives du RIAQ
Arts et lettres
Avantages à devenir "MEMBRE du RIAQ"
C'est quoi le RIAQ???
Devenez partenaire du RIAQ
Groupes de discussion
Nécrologie du RIAQ
Oeuvres des membres
Paiements
Services aux membres du RIAQ
 MENU
Accueil
Arnaques des aînés
Astronomie
Banque de liens
Bénévolat pour les aînés
Bizarreries
Blog de...
Blogs et sites personnels
Charte du RIAQ
Création de site web avec le RIAQ
Inscription au RIAQ
Jeux
Librairie gratuite
Mini-conférences
Nos objectifs
Rabais pour les aînés
Réflexion du dimanche par Richard Ratelle
Réflexion du samedi par Richard Ratelle
Rire aux larmes
Travail possible pour les aînés
Un peu de tout - 1
Un peu de tout - 2
 Sites suggérés par le RIAQ
CLAVA Comité lavallois en abus et violence envers les aînés
DIRA-LAVAL
Gastronomie avec Rollande Desbois
Rendez-Vous des Aîné(e)s (Laval)
Retraités flyés
 
Accueil>>André Hains

André Hains - Les plus grosses et les meilleures
21 novembre 2010 - General Motors (GM) a effectué la semaine dernière un retour fracassant sur les marchés boursiers, en levant 25 à 30 milliards $ (G$) de nouveaux capitaux, par une émission d’actions ordinaires et une émission d’actions privilégiées. On saura dans quelques jours l’importance précise de cette levée de fonds, quand le syndicat des courtiers émetteurs aura décidé de lever ou non son option d’émission d’actions supplémentaires, mais on dit déjà qu’il s’agit de la plus grosse émission d’actions en Amérique.

Et pourtant, GM a évité de justesse la faillite, l’injure suprême, grâce au secours incontournable des gouvernements américain et canadien, avec l’aide de la caisse de retraite de ses employés. Les prêteurs ont également dû accepter de convertir leurs énormes dettes en actions de la nouvelle GM, au risque de tout perdre. Ce sont ces prêteurs et ces supporteurs qui ont cédé au public une partie de leurs actions la semaine dernière.

La nouvelle a défrayé les manchettes durant plusieurs jours, pour les raisons mentionnées plus haut. Rappelons que GM a occupé pendant la seconde partie du XXe siècle, le premier rang mondial des constructeurs d’automobiles, avant de céder cette place à Toyota il y a deux ans. « Sous un ciel dégagé, on peut voir des enseignes de GM à travers le monde entier », disait-on à l’époque.

La semaine dernière encore, l’actualité économique et financière nous a servi les résultats trimestriels de Loblaw et de Metro, numéro un et trois de la distribution alimentaire au Canada. Entre les deux, on retrouve Sobeys (bannière IGA, notamment), retirée des marchés boursiers pour l’instant.

Les revenus du dernier trimestre affichent 9,6 G$ pour le géant ontarien, présent dans tout le Canada, et de 2,5 G$ pour son concurrent, présent au Québec et en Ontario seulement. En d’autres mots, Loblaw est environ quatre fois plus grosse que Metro.

Mais quand on regarde les bénéfices du dernier trimestre, on constate que ceux de Loblaw atteignent 213 millions $ (M$), contre 93,4 M$ pour Metro, donc 2,28 fois seulement d’écart en faveur du géant ontarien. Quant au bénéfice par action, ce que recherche d’abord et avant tout l’investisseur avisé, Loblaw a livré 0,80 $ par action, contre 0,88 $ pour Metro.

La marge d’exploitation a atteint 6,2 % chez Loblaw, contre 7,3 % chez Metro. Et pourtant, l’action de Metro se vendait la semaine dernière 13 fois les bénéfices annuels, contre 17 fois pour celle de Loblaw.

GM va-t-elle tenter de redevenir la plus grosse entreprise d’automobiles au monde, ou va-t-elle plutôt chercher à devenir la plus rentable? Cela reste à voir. Chez Metro, la direction ne veut pas à tout prix devenir la plus grosse; elle veut simplement demeurer la plus rentable.

andrehains@videotron.ca