-2147467259: Unrecognized input signature. RIAQ - Réseau d'information des aînés du Québec
RIAQ | Réseau d'information des aînés du Québec
Diminuer la policeAgrandir la police



Nous écrire par courriel

leriaq@gmail.com

Partenaires du RIAQ 



Information de base sur ce logiciel gratuit qui permet
de voir l'écran d'une animatrice ou d'un animateur. 
Cliquez ICI.
Pour vous brancher immédiatement,
cliquez ICI.


Services gouvernementaux du fédéral

Portail pour les aînés
Services gouvernementaux du provincial


Portail pour les aînés


 
RIAQ

Pour nous rejoindre:

514-448-0342 ou

1-866-592-9408 sans frais

Courriel: leriaq@gmail.com
Améliorer votre français
Archives du RIAQ
Arts et lettres
Avantages à devenir "MEMBRE du RIAQ"
C'est quoi le RIAQ???
Devenez partenaire du RIAQ
Groupes de discussion
Nécrologie du RIAQ
Oeuvres des membres
Paiements
Services aux membres du RIAQ
 MENU
Accueil
Arnaques des aînés
Astronomie
Banque de liens
Bénévolat pour les aînés
Bizarreries
Blog de...
Blogs et sites personnels
Charte du RIAQ
Création de site web avec le RIAQ
Inscription au RIAQ
Jeux
Librairie gratuite
Mini-conférences
Nos objectifs
Rabais pour les aînés
Réflexion du dimanche par Richard Ratelle
Réflexion du samedi par Richard Ratelle
Rire aux larmes
Travail possible pour les aînés
Un peu de tout - 1
Un peu de tout - 2
 Sites suggérés par le RIAQ
CLAVA Comité lavallois en abus et violence envers les aînés
DIRA-LAVAL
Gastronomie avec Rollande Desbois
Rendez-Vous des Aîné(e)s (Laval)
Retraités flyés
 
Accueil>>André Hains

André Hains - Pour vous garder au travail plus longtemps
20 février 2011 - Le réseau québécois de l’éducation devra produire quelque 700 000 nouveaux travailleurs d’ici 2014, pour combler les nouveaux postes qui vont s’ouvrir, et surtout remplacer les travailleurs actuels qui vont partir à la retraite. C’est ce qu’a rappelé la ministre de l’Éducation Line Beauchamp, lors d’une conférence devant les membres de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, vendredi dernier. Il va falloir accélérer le rythme, a-t-elle expliqué, lors de cette conférence.

Les gouvernements ont vu venir les nombreux départs à la retraite des baby-boomers (nés dans les vingt ans qui sont suivi la Seconde Guerre mondiale), à compter de 2010, et ce rythme-là aussi va s’accélérer, à compter de 2015. Nos gouvernements ont donc adopté dernièrement un train de mesures pour nous garder au travail le plus longtemps possible, même à temps partiel.

C’est ainsi, par exemple, que le gouvernement fédéral a décidé en 2009 d’apporter des mesures incitatives pour vous garder au travail plus longtemps, en rendant encore plus généreuses les prestations du régime de pensions du Canada (RPC) pour les travailleurs qui continueront de travailler après 65 ans, mais aussi en pénalisant davantage ceux qui demanderont leur rente avant 65 ans. Les premières de ces mesures sont entrées en vigueur au début de cette année.

Jusqu’à présent, les travailleurs qui poursuivaient leurs activités après 65 ans, voyaient leur rente bonifiée de 0,5 % par mois de travail supplémentaire, donc 6 % par année, et donc 30 % s’ils travaillaient jusqu’à 70 ans. En janvier 2011, cette majoration passe à 0,57 % par mois, puis 0,64 % par mois à compter de 2012, et 0,70 % par mois à compter de 2014. Au total, l’augmentation de la rente pourra donc aller jusqu’à 8,4 % par année, et à 42 % au total des cinq ans, si le travail se poursuit jusqu’à 70 ans.

Jusqu’à présent, les travailleurs voyaient leur rente diminuée de 0,5 % par mois, ou 6 % par année, s’ils réclamaient leur rente dès 60 ans. À compter de janvier 2012, cette réduction augmentera à 0,52 % par mois, puis à 0,54 % en 2013, et ainsi de suite jusqu’à 0,60 % en janvier 2016. Au total, la rente pourra donc être diminuée de 36 % (30 % auparavant), pour le travailleur qui quittera le travail dès 60 ans, à compter de 2016.

Québec n’aura pas le choix d’adopter des mesures aussi importantes dans quelques mois, car le régime de rentes du Québec (RRQ) coûte encore plus cher aux travailleurs que le RPC, pour deux raisons essentiellement : les salaires moyens sont généralement moins élevés au Québec qu’en Ontario, par exemple, et surtout deux travailleurs québécois sur trois demandent déjà leur rente dès 60 ans; ils cotisent donc moins longtemps que les autres Canadiens, et prennent donc une retraite plus longue.

Pour en savoir davantage sur les modifications fédérales, allez voir le site de Service Canada, à la rubrique Régime de pensions du Canada. L’emploi que vous occupez présentement est-il vraiment si pénible, que vous vouliez le quitter dès 60 ans?