-2147467259: Unrecognized input signature. RIAQ - Réseau d'information des aînés du Québec
RIAQ | Réseau d'information des aînés du Québec
Diminuer la policeAgrandir la police



Nous écrire par courriel

riaqsecretariat@gmail.com

Partenaires du RIAQ 



Information de base sur ce logiciel gratuit qui permet
de voir l'écran d'une animatrice ou d'un animateur. 
Cliquez ICI.


Services gouvernementaux du fédéral

Portail pour les aînés
Services gouvernementaux du provincial


Portail pour les aînés


 
RIAQ

Pour nous rejoindre:

514-448-0342 ou

1-866-592-9408 sans frais

Courriel: riaqsecretariat@gmail.com
Archives du RIAQ
Arts et lettres
Avantages à devenir "MEMBRE du RIAQ"
C'est quoi le RIAQ???
Devenez partenaire du RIAQ
Groupes de discussion
Nécrologie du RIAQ
Oeuvres des membres
Paiements
Services aux membres du RIAQ
 MENU
Accueil
Arnaques des aînés
Astronomie
Banque de liens
Bénévolat pour les aînés
Bizarreries
Blog de...
Blogs et sites personnels
Charte du RIAQ
Création de site web avec le RIAQ
Inscription au RIAQ
Jeux
Librairie gratuite
Mini-conférences
Nos objectifs
Rabais pour les aînés
Réflexion du dimanche par Richard Ratelle
Réflexion du samedi par Richard Ratelle
Rire aux larmes
Travail possible pour les aînés
Un peu de tout - 1
Un peu de tout - 2
 Sites hébergés par le RIAQ
CLAVA Comité lavallois en abus et violence envers les aînés
DIRA-LAVAL
Gastronomie avec Rollande Desbois
Rendez-Vous des Aîné(e)s (Laval)
Retraités flyés
 
Accueil>>André Hains

André Hains - Un rendement de 57 %... et beaucoup plus
15 mai 2011 - Au printemps 2010, plusieurs investisseurs ont placé chacun 10 000 $ dans une société en commandite, et ils ont obtenu ce printemps, en faisant leur déclaration d’impôt de l’an dernier, d’importants avantages fiscaux. De plus, ce placement leur a rapporté en un an un rendement de 20 %, qui représente en fait un rendement de 57 %, quand on rapporte ce rendement sur le coût réel du placement. Comment cela devient-il possible? De la façon suivante, tout simplement.

Cette société en commandite utilise les sommes d’argent recueillies pour faire de l’exploration dans le domaine des ressources naturelles. Exploration, et non pas exploitation; donc recherche de pétrole, de gaz, de métaux divers. Comme la recherche de nouveaux gisements représente un risque élevé, les gouvernements accordent aux investisseurs commanditaires, d’importants avantages fiscaux, pour soutenir l’exploration.

Pour un contribuable québécois qui déclare des revenus annuels imposables de 75 000 $ et plus, par exemple, le taux marginal ou maximum d’imposition grimpe rapidement jusqu’au sommet de 48 % d’imposition, pour les deux gouvernements. Mais ce genre de société en commandite procure à ces investisseurs des avantages fiscaux importants, sous forme de déduction du revenu imposable, et de crédits d’impôt encore plus avantageux qu’une simple déduction. Au total, les avantages fiscaux accordés le printemps dernier ont atteint quelque 6 500 $, ce qui a ramené le coût réel du placement à quelque 3 500 $ seulement. Si l’on calcule le rendement de 2000 $ sur le coût réel du placement, on obtient donc 57 % de rendement (2000 divisé par 3500).

Mais si l’on additionne le rendement et les avantages fiscaux, on obtient 2 000 $ plus des économies d’impôt de 6 500 $, soit 8 500 $, pour un placement au coût réel de 3 500 $, soit un rendement de 243 %..., dont 6 500 $ étaient assurés dès le départ par les deux gouvernements, par le biais des avantages fiscaux. Qui dit mieux?

Évidemment, ces chiffres valent pour une personne qui peut profiter au maximum des avantages fiscaux, parce qu’elle paie le taux marginal ou maximum d’imposition de 48 %. Un contribuable assujetti à un taux marginal d’imposition de 40 %, par exemple, obtiendra moins d’avantages fiscaux sur un même placement nominal de 10 000 $, mais il aurait pu obtenir le même rendement de 20 % sur ce placement, en un an environ.

Ce placement de 10 000 $ est rachetable dans un délai maximum de deux ans. Le commandité a décidé de racheter après un an, le placement du printemps dernier. Autrement dit, l’investisseur commanditaire pourra utiliser les mêmes fonds et plus encore, pour faire un autre placement semblable en 2011, et ainsi réutiliser le même argent année après année.

La même société en commandite et plusieurs autres aussi, continuent de lever chaque année des millions de dollars pour l’exploration des ressources naturelles avec, l’aide fiscale des gouvernements, et ce, depuis 1954. Alors si ce genre de placement vous intéresse…

andrehains@videotron.ca