-2147467259: Unrecognized input signature. RIAQ - Réseau d'information des aînés du Québec
RIAQ | Réseau d'information des aînés du Québec
Diminuer la policeAgrandir la police





Nous écrire par courriel

riaqsecretariat@gmail.com

Partenaires du RIAQ 



Information de base sur ce logiciel gratuit qui permet
de voir l'écran d'une animatrice ou d'un animateur. 
Cliquez ICI.


Services gouvernementaux du fédéral

Portail pour les aînés
Services gouvernementaux du provincial


Portail pour les aînés


 
RIAQ

Pour nous rejoindre:

514-448-0342 ou

1-866-592-9408 sans frais

Courriel: riaqsecretariat@gmail.com
Archives du RIAQ
Arts et lettres
Avantages à devenir "MEMBRE du RIAQ"
C'est quoi le RIAQ???
Devenez partenaire du RIAQ
Groupes de discussion
Nécrologie du RIAQ
Oeuvres des membres
Paiements
Services aux membres du RIAQ
 MENU
Accueil
Arnaques des aînés
Banque de liens
Bénévolat pour les aînés
Bizarreries
Blog de...
Blogs et sites personnels
Charte du RIAQ
Création de site web avec le RIAQ
Inscription au RIAQ
Jeux
Librairie gratuite
Mini-conférences
Nos objectifs
Rabais pour les aînés
Réflexion du dimanche par Richard Ratelle
Réflexion du samedi par Richard Ratelle
Rire aux larmes
Travail possible pour les aînés
Un peu de tout...
 Sites hébergés par le RIAQ
CLAVA Comité lavallois en abus et violence envers les aînés
DIRA-LAVAL
Gastronomie avec Rollande Desbois
Rendez-Vous des Aîné(e)s (Laval)
Retraités flyés
 
Toi la Mer par Camille Lalancette
Toi la belle parmi les belles
Ton calme me calme
Ta beauté n’a rien d’exagérer
Tes reflets couleur émeraude, m’extasient
Au point où j’en suis ahuri

Toi si calme et si calmante
Tu passes du calme à la colère à toute barde
À la moindre petite brise, ton visage se ride
Quand le vent se lève, ta coiffure se déglingue
Tes bras s’ouvrent et se referment sur eux même
Alors, tu deviens menaçante et dominante.

Tu passes d’un calme absolu à la colère impitoyable
Sans jamais crier gare, tu brises tout sur ton passage
Tu engloutis dans ton sein navires et équipages
Tu prends des vies que tu rejettes sur tes plages
Sans remords et sans pitié, tu détruis et tues

Quand le vent s’apaise, tu retrouves ton calme
Tu redeviens douce, calme et sereine
Ton incommensurable beauté réapparaît
De nouveau tu redeviens belle à regarder
Tu passes d’agressive à relaxante
Et encore une fois reposante et invitante
Tu redeviens la belle des belles 
 
Mon premier poème à l’age de 67 ans

Camille Lalancette (lancet7@globetrotter.net)
18 novembre 2006