-2147467259: Unrecognized input signature. RIAQ - Réseau d'information des aînés du Québec
RIAQ | Réseau d'information des aînés du Québec
Diminuer la policeAgrandir la police



Nous écrire par courriel

leriaq@gmail.com

Partenaires du RIAQ 



Information de base sur ce logiciel gratuit qui permet
de voir l'écran d'une animatrice ou d'un animateur. 
Cliquez ICI.
Pour vous brancher immédiatement,
cliquez ICI.


Services gouvernementaux du fédéral

Portail pour les aînés
Services gouvernementaux du provincial


Portail pour les aînés


 
RIAQ

Pour nous rejoindre:

514-448-0342 ou

1-866-592-9408 sans frais

Courriel: leriaq@gmail.com
Améliorer votre français
Archives du RIAQ
Arts et lettres
Avantages à devenir "MEMBRE du RIAQ"
C'est quoi le RIAQ???
Devenez partenaire du RIAQ
Groupes de discussion
Nécrologie du RIAQ
Oeuvres des membres
Paiements
Services aux membres du RIAQ
 MENU
Accueil
Arnaques des aînés
Astronomie
Banque de liens
Bénévolat pour les aînés
Bizarreries
Blog de...
Blogs et sites personnels
Charte du RIAQ
Création de site web avec le RIAQ
Inscription au RIAQ
Jeux
Librairie gratuite
Mini-conférences
Nos objectifs
Rabais pour les aînés
Réflexion du dimanche par Richard Ratelle
Réflexion du samedi par Richard Ratelle
Rire aux larmes
Travail possible pour les aînés
Un peu de tout - 1
Un peu de tout - 2
 Sites suggérés par le RIAQ
CLAVA Comité lavallois en abus et violence envers les aînés
DIRA-LAVAL
Gastronomie avec Rollande Desbois
Rendez-Vous des Aîné(e)s (Laval)
Retraités flyés
 
Les astuces pour éviter le piratage de vos données bancaires

Depuis quelques années, le piratage de données bancaires est devenu une activité sportive de haut niveau. Ainsi, la banque américaine Merill Lynch a dévoilé quelques astuces à ses clients pour se protéger d'une éventuelle cyber-attaque.

par Jeanic Lubanza

Depuis quelques années, le piratage de données bancaires est devenu une activité sportive de haut niveau. Ainsi, la banque américaine Merill Lynch a dévoilé quelques astuces à ses clients pour se protéger d'une éventuelle cyber-attaque.

À mesure que le commerce sur la toile se développe, les actes frauduleux explosent. En 2011, près de 33 940 escroqueries liées à internet ont été recensées par l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales. Face à ce phénomène alarmant, Challenges.fr a recueilli les solutions proposées par la banque américaine Merill Lynch.

Pendant les sessions de banque en ligne, il est important d'être vigilant pendant les connexions sur la session de votre banque en ligne, comme le précise la Merill Lynch: "Vous devez savoir quand et comment le système vous demandera de vous identifier, que ce soit lors de la connexion ou au moment de valider une transaction." Il y a également des précautions basiques comme utiliser plusieurs mots de passe différents et naviguer sur des sites de confiance. Par ailleurs, la banque conseille de dédier un des ordinateurs (si on en possède plusieurs) spécialement pour la tâche de transaction financiaire. Pour aller sur internet ou consulter les mails, il faut en utiliser un autre. Les sites bancaires sécurisés commencent par "https://"

Dans le cas de l'ordinateur 
Merill Lynch prévient : "Ne laissez jamais votre ordinateur sans surveillance lorsque votre session de banque en ligne est ouverte", elle peut sembler évidente, mais la plupart des cas frauduleux sont partis de ce manque de surveillance. D'autre part, il est recommandé d'éviter les connexions via un serveur partagé ou public car il n'est absolument pas sécurisé et quelques sites malveillants peuvent s'immiscer, voler les mots de passes et numéro de compte, sans que l'on s'en aperçoive. Si l'on constate une anomalie, pas de temps à perdre : il faut immédiatement contacter votre banque. Plus tôt vous le faite, plus vite vous récupèrerez l'argent perdu.

A propos des courriels
Les courriels frauduleux sont les champions toutes catégories de l'escroquerie. Les sites pirates utiliseront les mêmes fonds de couleurs  que le site initial, la même typographie et le même contenu truffé de fautes d'orthographe ou de grammaire. Merill Lynch rajoute :"Les offres qui semblent trop belles pour être vraies sont des méthodes souvent utilisées par les fraudeurs. Ces stratagèmes consistent à demander à l’utilisateur de remplir un sondage sur le service client. En échange, ils promettent de créditer votre compte et vous demandent alors vos numéros de compte pour effectuer le virement."

Pour les paiements en ligne
Deux règles : "Établissez une somme limite maximum pour vos virements" et "Prévoyez un montant limite maximum journalier pour vos virements."
Avec ces méthodes, il y a des chances pour que l'utilisateur réduise le risque de fraude via internet.

Octobre 2013
Source: 
ICI