-2147467259: Unrecognized input signature. RIAQ - Réseau d'information des aînés du Québec
RIAQ | Réseau d'information des aînés du Québec
Diminuer la policeAgrandir la police





Nous écrire par courriel

riaqsecretariat@gmail.com

Partenaires du RIAQ 



Information de base sur ce logiciel gratuit qui permet
de voir l'écran d'une animatrice ou d'un animateur. 
Cliquez ICI.


Services gouvernementaux du fédéral

Portail pour les aînés
Services gouvernementaux du provincial


Portail pour les aînés


 
RIAQ

Pour nous rejoindre:

514-448-0342 ou

1-866-592-9408 sans frais

Courriel: riaqsecretariat@gmail.com
Archives du RIAQ
Arts et lettres
Avantages à devenir "MEMBRE du RIAQ"
C'est quoi le RIAQ???
Devenez partenaire du RIAQ
Groupes de discussion
Nécrologie du RIAQ
Oeuvres des membres
Paiements
Services aux membres du RIAQ
 MENU
Accueil
Arnaques des aînés
Banque de liens
Bénévolat pour les aînés
Bizarreries
Blog de...
Blogs et sites personnels
Charte du RIAQ
Création de site web avec le RIAQ
Inscription au RIAQ
Jeux
Mini-conférences
Nos objectifs
Rabais pour les aînés
Réflexion du dimanche par Richard Ratelle
Réflexion du samedi par Richard Ratelle
Rire aux larmes
Travail possible pour les aînés
Un peu de tout...
 Sites hébergés par le RIAQ
CLAVA Comité lavallois en abus et violence envers les aînés
DIRA-LAVAL
Gastronomie avec Rollande Desbois
Rendez-Vous des Aîné(e)s (Laval)
Retraités flyés
 
Petite histoire du RIAQ par Henri Hudon

      On peut dire que cela a commencé indirectement en 1984 lors de l’élection
du gouvernement Mulroney, au fédéral. Ce gouvernement était déterminé à mettre fin à une série d’immenses déficits budgétaires que le pays avait accumulés au cours des quelques années précédentes. On avait indiqué qu’on voulait réviser le programme de la Sécurité de la vieillesse. 

 

     Henri Hudon                                                                                                                                                     René Beauchamp

           À travers tout le pays, les aînés se sont réunis. Au Québec, quelques organismes d’aînés se sont regroupés sous la bannière de la coalition des associations d’aînés du Québec. Souvenez-vous d’avoir vu à la télé la dame qui s’est adressée à M. Mulroney en disant: «You lied to us, Charlie Brown!» car il avait promis au cours de la compagne électorale de ne pas toucher au programme de la sécurité de la vieillesse. C’est à travers la coalition des associations d’aînés que le RIAQ (Réseau d'information des aînés du Québec) a vu le jour. En effet, depuis 1993, la coalition poursuivait l’implantation du programme «E D Base» lequel était financé par le gouvernement fédéral. La coalition avait embauché une jeune bibliothécaire, Amapola Alares, pour diriger ce projet. Le projet consistait à entraîner quelques aînés en informatique dans le but de monter un recueil de données pour alimenter leurs recherches dans la préparation de mémoires.

            En 1996 lorsque le projet E D Base tirait à sa fin, Amapola a convaincu les membres de la coalition que cela pouvait être bien utile de créer un site WEB en vue de faire des recherches et de diffuser des mémoires. Amapola a pris contact avec l’UQAM et avec l’enthousiasme d’un professeur nommé Pierre Girardin et d'étudiants en maîtrise, le site WEB a été créé. Le RIAQ est né le 15 février 1996. Pour susciter l’intérêt des aînés, le RIAQ, avec la collaboration de l’UQAM, offrait des cours d’introduction à Internet. En effet, l’intérêt était très vif au début. Malheureusement pour le RIAQ, Amapola était une jeune femme mariée. La nature a fait qu'elle a eu besoin d’un congé de maternité. Nous n’avons pas pu lui trouver de remplaçant car nous n’avions pas le financement nécessaire et il n’y avait pas non plus de bénévoles aptes à prendre la relève.

       Néanmoins, quelques bonnes âmes ont continué à se rencontrer régulièrement, cherchant les façons de redonner un élan à l’organisme. Parmi eux, il y avait Pierre Harvey, professeur à l’UQAM, Gisèle Bérubé, Yvan Grégoire, David Woodsworth, Santo Arcoragi et Françoise Bergeron-Arcoragi, Rose Lachapelle, moi-même et plusieurs autres. Le RIAQ était toujours à la recherche de fonds.

        Voici le nom des organismes qui nous ont aidés à cette époque.

· La Fondation Berthiaume-du-Tremblay, l’AREQ,

· La FADOQ,

· CEFRIO (Centre francophone de recherche de l’informatisation des organismes) avec La Fédération des Communautés Acadiennes. Le CEFRIO nous a fait connaître Jean-Maurice Lamy qui a animé RIAQ-FORUM, une liste de diffusion subventionnés par eux.

        Yvan Grégoire a fait de grands efforts pour le RIAQ, entre autres, il a négocié une entente avec l’UQAM pour héberger et entretenir notre site. Il nous a trouvé une aide financière quand il a accueilli des bienfaiteurs provenant de la Colombie-Britannique, venus offrir leur aide aux aînés de Montréal lors de la tempête de verglas, en 1998. Il avait négocié un bail avec IVANHOÉ pour un local exempt de loyer au centre commercial Wilderton.

         Puis en 1999, nous avons enfin trouvé un webmestre en la personne de René Beauchamp, alors jeune retraité de l'enseignement. En 2002, la Banque Royale et les salons Alfred Dallaire sont devenus partenaires du RIAQ en nous accordant suffisamment de fonds pour que le RIAQ puisse participer aux différents «Salons des aînés du Québec» dans le but de se faire connaître. En 2003, le Ministère de la Culture et des Communications nous octroyait une subvention substantielle pour refaire le site à partir d'une base de données. Enfin, le 18 octobre 2004, nous avons procédé au lancement officiel du «nouveau site du RIAQ».

     En 2005, grâce à une subvention obtenue du Gouvernement fédéral du Canada via son «Programme Nouveaux Horizons pour les Aînés», nous avons pu refaire le site web à partir de codes libres communément appelée «programmation open source». Avec ce budget, nous avons pu également améliorer nos forums et nos listes de diffusions pour permettre à un plus grand nombre d'aînés d'échanger entre eux et de continuer à aider les jeunes via le programme des «Grands-parents virtuels».  Finalement, nous avons pu diffuser certains événements comme les cafés-débats de Synergie 50 + en direct sur le site web du RIAQ grâce à une autre subvention reçue du gouvernement du Québec. 

      Le RIAQ est sous la responsabilité d'un conseil d'administration constitué de 15 bénévoles élus par les membres. Pour devenir «membres du RIAQ», il faut s'inscrire en visitant le site du RIAQ ( www.riaq.ca ). Il n'y a pas de frais d'inscription. Les membres sont invités à participer à des campagnes de financement par le biais de tirages ou autres activités, car le RIAQ a besoin d'un minimum vital pour poursuivre son œuvre (frais d'hébergement du site, frais de participation à des expositions, des rencontres d'aînés, papeterie, …)

       En terminant, un souhait sincère: Longue vie au RIAQ!

Henri Hudon, ancien trésorier du RIAQ

Charte du RIAQ

 Mission et objectifs du RIAQ

1. Développer des ressources qui fourniront aux aînées et aînés du Québec et aux organismes qui les desservent, l'information qui les aidera à comprendre et à répondre aux besoins et aux problèmes auxquels les aînés doivent faire face individuellement ou collectivement;
2. Créer des sources d'information dans divers domaines importants pour les personnes âgées:
3. Établir, par le biais de l'informatique, des liens de communication avec d'autres organisations d'aînées et d'aînés ainsi qu'avec d'autres sources d'information;
4. Instruire ou former les aînées et aînés sur l'utilisation de cette information et à son importance;
5. Aider les organisations d'aînées au Québec en leur fournissant l'information utile et la formation nécessaire pour avoir accès à cette information.
6. Recevoir des dons, legs et autres contribution de même nature en argent, en valeurs mobilière ou immobilières dans le but de recueillir des fonds pour des fins charitables.

Depuis quelques années, le RIAQ a été encouragé par des entreprises privées comme la banque RBC, les Caisses Populaires du Québec, les résidences Soleil, le groupe Yves Légaré, ... ainsi que par les gouvernements fédéral (Projet "Nouvel Horizon") et provincial ( APSI-1 et 2, puis QADA).

Depuis le 1er avril 2016, le RIAQ fonctionne surtout grâce aux cotisations de ses membres.

Pour devenir membre et profiter des nombreux services, cliquez ICI.