-2147467259: Unrecognized input signature. RIAQ - Réseau d'information des aînés du Québec
J'accuse la violence par Normande Vasil

Un jour mon enfant de 4 ans me demandait de lui raconter une histoire;  j’ai pensé lui parler de l’histoire du monde;  à un moment donné celui-ci, qui est aujourd’hui médecin spécialiste, répliqua ainsi;  « Maman, ce n’est pas une belle histoire que tu me racontes là;  il n’y a que des chicanes, des batailles, des meurtres, des guerres… » et il avait raison.  Malheureusement, les guerres font le tissu de l’histoire.  Ôtons les guerres et il ne reste à peu près pas d’histoire mais les conséquences sont toujours là et à quel prix pour les victimes.

 Pour entendre madame Vasil, cliquez ICI.

      

 Il faut dire que la violence et les guerres sont fortement structurées dans le cerveau humain comme dans les sociétés.  Alors, comment structurer la paix ainsi que la non-violence et supprimer toute cette haine omniprésente? C’est la raison pour laquelle j’ai écrit  cet essai :  « J’accuse la violence »  qui identifie toutes les formes de violences connues, les met en accusation et  les condamne à vivre la non–violence par le développement individuel de la liberté intérieure.
 
Analyse de l’essai :  J'ACCUSE LA VIOLENCE

C'est sous la forme d'un procès que Normande Vasil présente les résultats de ses nombreuses recherches sur la violence.

Au banc des accusés: la nature (humaine) et la culture (environnement et société).

Les témoins: différentes sciences, telles l'astrophysique, la psychanalyse, la sociologie, la neurologie, l’histoire, la philosophie, la polémologie, etc.

L'auteure, qui aborde ici la violence d'un point de vue socio-philosophique, offre une abondance d'exemples concrets de ce phénomène qui touche toute la population.

L'audience :

Le procès repose sur deux hypothèses: la violence serait attribuable (1) à un besoin de domination sur les autres et (2) à un manque de domination de soi.

Dans cet essai, Normande Vasil nous conduit à travers toutes les étapes d'un procès criminel, en accusant les concepts de nature et de culture.

De nombreuses formes de violence sont dénoncées lors de la mise en accusation y compris la violence faite aux femmes et aux aînés.

Les différents témoins que sont les sciences avec leurs nouvelles découvertes sont ensuite appelés à la barre.

Dans la contre-preuve, des exemples de non-violence et des solutions pour contrer la violence sont proposés ainsi qu’une présentation de la théorie de la non-violence.

Après la plaidoirie et le jugement, vient la sentence bien documentée: respect de la vie, suppression du pouvoir violent surtout par une éducation appropriée et apprivoisement de la paix et de la non-violence personnelle.

L'auteure condamne tout être humain à développer ses propres solutions de non-violence personnelle par l’appropriation de sa liberté intérieure afin d'atteindre le bonheur et la paix individuelle et collective.

Biographie de l'AUTEURE :

Née à Baie-Saint-Paul, NORMANDE VASIL vit à Montréal depuis 1986. Après une carrière dans l’enseignement à Saguenay, elle s’est remise aux études :  baccalauréat (B.A.) en Sciences Sociales et Maîtrise en Études régionales  (M.A.) à  l’UQAC. Par la suite, elle a obtenu un certificat en Relations publiques de l'Université de Montréal en 1989. Elle a étudié et travaillé comme assistante de recherche de 1987 à 1993 à l'Université du Québec à Montréal, tout en poursuivant sa réflexion générale et féministe sur la violence et ses causes, dans le cadre de ses études doctorales (Ph.D.) en sociologie. Elle a également prononcé de nombreuses conférences, écrit  des articles scientifiques et participé à plusieurs émissions à la radio et à la télévision.

Liste des livres de l'auteure
   
- Un pas vers la non-violence, Montréal, Éditions de Belles-Lettres Guy Maheux, 1977.
- Femmes et pouvoir dans l'Église, (collectif sous la dir. de Anita Caron), Montréal, Éditions VLB, 1991.
- Ces femmes qui ont bâti Montréal, (collectif), Montréal, Éditions du remue-ménage, 1994.
- J'accuse la violence, Chicoutimi, Éditions JCL, 1999, 358 pages.
- D’où naît la violence qui mène le monde? Gatineau, Les Éditions Baico, décembre 2004, 500 pages.
 
J'ACCUSE LA VIOLENCE de Normande Vasil –  était 25$; maintenant 15.00$ chez Normande Vasil  (514) 843-8556
3873, Rivard
Montréal
H2L 4H8
Tél. : (514) 843-8556                                Courriel : vasil@arobas.net